Trouver la santé et
le bien-être d'une
manière naturelle

Comment traiter l’acné naturellement?

 

    Huit adolescents sur dix sont touchés par l’acné juvénile.

    Elle peut affecter les épaules, le dos, la poitrine et le cou, mais sa principale zone est le visage.

    Hygiène, phytothérapie, aromathérapie et argile peuvent toutefois en venir à bout.

 

   Généralement, l’acné n’est qu’une dermatose tout à fait bénigne, mais livrée à tous les regards, elle est souvent très mal supportée et les troubles psychoaffectifs qu’elle engendre sont loin d’être anodins.

   D’autant qu’elle survient à l’adolescence, période transitoire où l’on cherche à se façonner une identité et à réaliser un idéal corporel. 

   Certains jeunes vont jusqu’à faire une véritable fixation et reportent sur elle toute la responsabilité de leurs problèmes sentimentaux ou de leurs mauvais résultats scolaires. 

    Cependant l’acné n’est pas une affection limitée à la puberté ; elle peut persister bien au-delà ou se déclarer beaucoup plus tardivement.

   Sa forme clinique reste la même, ce qui la distingue d’autres variétés d’acné moins ordinaires, telles l’acné rosacée, l’acné conglobata ou l’acné chéloïdienne.

 

                 UNE HYGIENE ADAPTEE

   Dès que l’acné se déclare, il faut éviter tout comportement susceptible de favoriser son développement et pouvant représenter un risque de complication. On ne doit surtout pas céder à la tentation de presser les boutons, ce qui provoque ou amplifie une inflammation folliculaire et augmente le risque infectieux.

     Ensuite, il convient de choisir des produits adaptés à la spécificité des peaux grasses à tendance acnéique. 

   Les savons classiques et les lotions antiseptiques alcoolisées de type eau de Cologne, plus ou moins irritants et desséchants, qui détruisent le film hydrolipidique protecteur de la peau et agressent la peau déjà fragilisée sont à exclure, car ils provoquent une hypersécrétion sébacée.

    Quant aux savons gras, ils favorisent l’apparition de comédons.

















   Le pain dermatologique, non agressif et respectueux du pH de la peau, est le produit d’hygiène le mieux adapté en période de manifestation acnéique, mais le nettoyage ne doit alors jamais s’effectuer autrement qu’en douceur.

   Le maquillage a longtemps été considéré comme un facteur aggravant de l’acné. C’est vrai s’il est réalisé avec des fonds de teint couvrants trop gras qui bouchent les pores. 

   Ce n’est plus le cas avec des produits spécifiques, notamment les crèmes teintées pour peaux grasses qui matifient la peau et absorbent l’excès de sébum grâce à des composants comme le kaolin ou le talc.

   Pour les laits démaquillants, il faut choisir des formules spécifiques peaux grasses et faire suivre leur application par un rinçage à l’eau distillée.

   De même, pour les crèmes, le choix doit se porter exclusivement sur des formules adaptées aux peaux séborrhéiques.

   Côté hommes, contrairement à une idée répandue, le rasage ne génère pas des boutons d’acné. 

   Certes, le rasoir peut exacerber une inflammation existante et l’infecter s’il n’a pas été convenablement aseptisé, mais l’emploi d’une mousse à raser apaisante et antibactérienne suivi d’une lotion après-rasage calmante permet d’en limiter les effets.

    En revanche, le soleil n’a pas une action bénéfique sur l’acné

  Le bronzage provoque sa régression apparente, mais à cette amélioration superficielle et passagère succède immanquablement une éruption acnéique encore plus virulente. 

    C’est pourquoi l’acné impose l’application d’un écran photo-protecteur total avant chaque exposition.

 

                DES REMEDES NATURELS SANS EFFETS INDESIRABLES

   Les traitements anti-acnéiques locaux font appel à des agents anti-inflammatoires et anti-infectieux pour éliminer les comédons. 

    Aujourd’hui, les dermatologues prescrivent couramment des produits à base de peroxyde de benzole pour son action anti-inflammatoire, et des réti­noïdes comme la vitamine A, lesquels bien que puissants sont souvent mal tolérés et leurs nombreuses contre-indications en limitent l’usage. Sont aussi prescrits à tort des antibiotiques, érythromycine ou clindamycine, pour stopper la prolifération bactérienne.

    En revanche, la phytothérapie associée à l’aromathérapie et à l’argilo-thérapie combat l’acné avec efficacité, sans aucun des inconvénients provoqués par les traitements médicamenteux classiques.

    La décoction de bardane, à raison de 200 g de racines fraîches par litre d’eau, à faire bouillir 1/4 d’heure, les infusions de pensée sauvage (40 g par litre de fleurs et de feuilles), de souci (40 g par litre de fleurs) ou de lavande (40 g par litre de sommités fleuries), constituent d’excellentes lotions anti-acnéiques. 

   Les huiles essentielles de lavande, thym, romarin, eucalyptus, citron, sauge, camomille, géranium, petit-grain, menthe, girofle, sont également efficaces, et les applications de masques à l’argile, en complément de soin, sont particulièrement recommandées pour leur effet absorbant et désincrustant.

   Outre ces soins spécifiques, il faut continuer à assurer l’entretien général de la peau, à la nourrir et surtout à bien l’hydrater, ce qui facilitera la guérison.

   On doit aussi éliminer autant que possible les facteurs aggravants, notamment le stress, la fatigue, les troubles digestifs, la constipation, une mauvaise hygiène corporelle, l’abus d’alcool et d’excitants, et un régime alimentaire trop riche en matières grasses d’origine animale.

   Si l’alimentation influe sur l’état général de la peau, rien ne permet de mettre en cause un aliment particulier dans l’apparition de l’acné.


Les soins aux huiles essentielles et à l’argile :

Le soir :

-     Après un démaquillage en profondeur avec un lait apaisant suivi d’un rinçage à l’eau distillée, appliquez une lotion à l’huile essentielle de lavande.

-      Appliquez une crème visage purifiante à base d’huile essentielle de lavande, de thym et d’eucalyptus. 

-   Deux fois par semaine, mélangez à cette crème un concentré d’huile essentielle associant des essences d’eucalyptus, romarin et niaouli.

-     Deux fois par semaine, remplacez cette application par la pose d’un masque à l’argile verte précédée d’une application d’une huile de base apaisante telle que l’huile essentielle de girofle.

 

Le matin :

-      Nettoyez la peau avec une lotion tonique rafraîchissante à base d’huile essentielle de menthe.

-      Appliquez soit une crème à base de souci, d’huile de germe de blé et de carotène, soit un produit à base d’huile de rose musquée du Chili, dont l’action stimulante sur la régénération cellulaire favorisera la cautérisation rapide d’éventuelles petites cicatrices superficielles laissées par les comédons.


Vous pouvez également vous procurer un magnifique best seller de Mike Walden qui est enfin disponible en français! 

Soignez votre acné de l'intérieur pour des résultats durables. 

Méthode holistique testée cliniquement :


Plus jamais de l'acné !


 

 11-11-2014