Trouver la santé et
le bien-être d'une
manière naturelle

Une bonne vue grâce aux antioxydants

« Lutéine et Zéaxanthine »

 

Les antioxydants, tels qu’ils se présentent, associés entre eux dans des fruits et légumes,

préservent l’acuité de la vue.

 

    On sait que la rétine possède des cellules photo réceptrices, des cônes et les bâtonnets, qui se régénèrent grâce â l’apport de vitamine A et C..

    Ce sont ces cellules qui assurent l’acuité visuelle, c’est-à-dire la finesse de la vision, la couleur et la perception de la lumière.

   Au centre de la rétine, une petite dépression, encore appelée macula lutea, (=tache jaune), recèle une densité de cônes particulièrement forte, concentrant deux pigments jaunes, la lutéine et la zéaxan­thine

    C’est à cet endroit précis que la vision est la plus nette.

    Malheureusement, c’est aussi la région maculaire qui souffre le plus du vieillissement.

   On parle alors de dégénérescence maculaire, et cette altération progressive de la vision centrale est irréversible et inopérable.

 

                 LES FEMMES SONT PLUS TOUCHEES QUE LES HOMMES

    Il n’existe pas une cause unique à cette dégénérescence maculaire, et tout le monde n’en souffre pas, même à un âge avancé.

   Les troubles circulatoires jouent un rôle important. L’hypertension et l’artériosclérose sont les ennemis de la rétine et de l’œil. 

   Le tabac s’avère particulièrement nocif. 

   L’exposition solaire favorise aussi ces pathologies..

   Les prédispositions héréditaires sont également à prendre en compte. 

   Enfin, après 75 ans, les femmes sont deux fois plus exposées que les hommes...

   Mais parmi toutes ces causes, et parfois découlant de certaines d’entre elles, le stress oxydatif semble le grand responsable de ces maladies.

 

                 LES RADICAUX LIBRES

    Par stress oxydatif, les médecins et les chercheurs désignent l’attaque par les radicaux libres de certains tissus, et notamment de la rétine et de la région maculaire.

    Dans l’organisme, les radicaux libres dérivés de l’oxygène interviennent dans les processus de lésions, d’inflammation et de destruction tissulaire, d’où le terme de stress oxydatif.

    Les cellules de la rétine, très riches en acides gras polyinsaturés, sont très sensibles à l’attaque de ces radicaux libres, et la forte vascularisation de la rétine implique un apport important d’oxygène, donc une augmentation du risque d’oxydation.

    Quand les radicaux libres en grand nombre parviennent à endommager la rétine, il se forme localement des micro-cicatrices, et de minuscules débris cellulaires s’accumulent dans les cellules de la région maculaire. 

    Les vitamines A et C ne sont plus transportées normalement, la régénération des photorécepteurs est mal assurée.

 

                 LUTEINE ET ZEAXANTHINE

    L’œil doit donc constamment lutter contre ces modifications qui altèrent son fonctionnement grâce à ses pigments jaunes, la lutéine et la zéaxan­thine, capables d’absorber les radiations lumineuses nuisibles et de piéger les radicaux libres.

    Malheureusement, ce système de défense devient moins efficace quand on avance en âge. 

    La prévention passe donc par un apport de caroténoïdes et, tout particulièrement, de lutéine et de zéaxanthine.













    En 1994, une étude a montré que les personnes dont l’alimentation était la plus riche en caroté­noïdes avaient 43 % de risques en moins de souffrir de la maladie, et ce d’autant plus que leur alimentation comprenait des épinards et des choux verts, particulièrement riches en pigments spécifiques de l’œil.

 

                 LA CATARACTE PEUT ETRE EVITEE

    Le cristallin, cet objectif transparent qui permet la formation des images dans l’œil, est lui aussi en butte aux méfaits des radicaux libres.

    Toutefois, des antioxydants, les vitamines A, C et E, caroténoïdes et sélénium, présents dans l’humeur aqueuse de l’œil, assurent sa défense. Mais, là encore, elle diminue aussi avec l’âge. Le cristallin perd sa souplesse, devient opaque... et c’est la cataracte.

    Une étude à grande échelle a montré que les personnes supplémentées en vitamine E pendant 5 ans avaient 57 % de risques en moins d’être atteintes par la cataracte. Ces travaux portant sur plus de 77000 femmes ont mis en évidence le rôle protecteur de la lutéine et de la zéaxanthine contre la cataracte.

    Et ces recherches ont montré cette protection est renforcée si antioxydants sont associés à d’autre comme les vitamines C et E, et le sélénium.

 

                 UNE PREVENTION SIMPLE

    On peut prévenir l’apparition des pathologies de l’œil, et notamment la dégénérescence macu­laire, en incluant dans son alimentation suffisamment de végétaux riches en caroténoïdes, puisqu’à elle seule la lutéine représente plus de 25 % de l’ensemble des caroténoïdes.

    D’une manière générale, on trouve les deux pigments jaunes spécifiques de l’œil dans les légumes verts, et notamment dans les brocolis, les choux vert et les épinards, mais aussi dans le mais, le céleri, les oranges, les pèches, le soja, les mangues ou les papayes.

   La source naturelle la plus riche est la fleur (pétales) de Mangold, la rose d’Inde ou œillet d’Inde ou encoe appelée Tagète.

   D’une manière plus générale, une bonne hygiène alimentaire, avec peu de viande mais beaucoup de légumes, fruits, céréales, et des huiles végétales de qualité, constitue la première sauvegarde.

   Mais si vos conditions de vie, professionnelles ou autres, ne vous permettent pas une alimentation équilibrée, n’hésitez pas à recourir à des compléments alimentaires

   Choisissez des complexes spécialisés si vous avez des craintes pour votre vue, notamment en raison de facteurs héréditaires, ou sinon, des compléments aux effets plus généraux, qui de plus, permettent de garder la forme.

   Mais tous doivent comporter des caroténoïdes et des antioxydants, car l’activité de la lutéine et de la zéaxanthine est renforcée par leur association avec d’autres antioxydants, comme les vitamines C et E.

    Je peux vous conseiller un produit nommé "CRYSTALINO +" que je consomme en 4 cures par an. 

   Si vous souhaitez recevoir des renseignements supplémentaires ou passer une commande, n'hésitez pas de prendre directement contact avec moi : 

                                                                   contact@santenaturellement.com

    Je vous fait livrer ce produit à un prix très avantageux sans paiement au préalable

           Vous ne paierez qu'à la réception.                  

           Prix pour un flacon de 60 gélules: 16,00 Euro.




 














 29-12-2014