Trouver la santé et
le bien-être d'une
manière naturelle

Fleurs de soucis
Cannelle et Miel
Aromathérapie
                                 

                                      Définition de l’aromathérapie 

  Traitement des maladies par des extraits liquides aromatiques de plantes (essences et huiles essentielles), ce qui la différencie de la phytothérapie qui elle fait appel à tous les éléments d'une plante. 

                                                           Historique  

  Depuis des milliers d'années, les huiles essentielles sont utilisées couramment en cuisine, en médecine, en parfumerie et dans l'industrie cosmétique. Mais, c'est à la fin du XIXe siècle, en France, que commence l'histoire moderne de l'aromathérapie. C’est alors qu’on a prouvé scientifiquement la capacité des huiles essentielles à neutraliser les bactéries. On doit à René-Maurice Gattefossé, en 1928, la première utilisation du terme aromathérapie et ensuite dans les années 1960, le docteur Jean Valnet (1920-1995) reprit les travaux de Gattefossé et publia des ouvrages de référence (Aromathérapie, Traitement des maladies par les essences des plantes, 1964). Les 2 auteurs sont considérés comme les pères de l'aromathérapie moderne. 
 
                            Obtention des essences et huiles essentielles  

  Le règne végétal compte plusieurs centaines de milliers d'espèces et 4000 d'entre elles fabriquent des essences aromatiques. Cependant seules quelques centaines le font en quantité suffisante pour qu'on puisse les extraire. Aujourd'hui, l'extraction se fait surtout selon 3 procédés
- Pression à froid pour les zestes d’agrumes comme l’orange ou le citron. On obtient alors des essences. 
- Extraction par solvant, dont le dioxyde de carbone, surtout pour les fleurs fragiles. 
- Distillation à la vapeur, un procédé inventé au XIe siècle et le plus utilisé aujourd'hui. 
Dans les 2 derniers procédés on obtient des huiles essentielles












 



  Bien qu'on les appelle huiles, ces substances ne contiennent aucun corps gras mais frottée entre les doigts l’huile essentielle donne une impression de produit huileux. Une goutte déposée sur un papier s'évaporera sans laisser de trace contrairement à une huile végétale.  
 
  Un certains nombres de ces huiles essentielles figurent dans les pharmacopées mondiales. Ce sont des mélanges de nombreux composants : terpènes, alcools, esters, aldéhydes, cétones, phénols… 
Généralement incolores, il en est de colorées : rougeâtre (essence de cannelle), bleu (essence de camomille), vert (essence d’absinthe).  
  En France, comme dans la plupart des pays européens, ni la vente des huiles essentielles, ni la pratique de l'aromathérapie ne sont règlementées. Il est donc très important de se procurer des huiles essentielles de qualité garantie et de s'adresser à des personnes qualifiées en aromathérapie. La composition chimique des huiles essentielles varie en fonction du pays de récolte, de l'altitude, de l'ensoleillement, des conditions de récolte, de la qualité de la distillation, de l'entreposage : ces facteurs peuvent modifier leurs propriétés. 
 
  Les huiles essentielles ou essences naturelles et totales se montrent plus actives que leurs constituants principaux. L’effet d’une synergie semble évident. Déjà en 1904, Cuthbert Hall démontrait que les propriétés antiseptiques de l’essence d’eucalyptus étaient beaucoup plus puissantes que celles de son constituant principal, l’eucalyptol. 
 
                                         Propriétés des huiles essentielles  

    Elles sont multiples : anti-infectieuses, expectorantes, mucolytiques, antihistaminiques 
Antispasmodiques, analgésiques, calmantes, anxiolytiques… 
   Propriétés hormono-régulatrices : comme les œstrogènes, la cortisone.. 
 Propriétés vasculaires : phlébotoniques, lymphotoniques, anticoagulantes, fibrinolytiques, antihématomes, hémostatiques, hypotensives 
   Propriétés digestives : eupeptiques, carminatives, cholagogues et cholérétiques  
 Propriétés dépuratives : antitoxiques, antivenimeuses, antirhumatismales, stimulantes ou apaisantes… 
 
  Plusieurs composés sont irritants ou allergènes pour la peau et les muqueuses. D’autres peuvent être toxiques à forte dose ou sur une longue période. 
 





                               







                               
                                   Voies d’administration des huiles essentielles 


  Les huiles essentielles peuvent être utilisées par voie interne, externe ou aérienne. 
Voie interne. Comme les huiles essentielles sont irritantes pour les muqueuses, on les mélange généralement avec un peu d’huile végétale ou à du miel ou simplement sur un morceau de sucre. Elles ne sont pas solubles dans l’eau. On les trouve aussi sur le marché dans des préparations pré-dosées en capsules et en suppositoires. 
  Voie externe. L'huile peut se diffuser dans l'organisme à travers la peau. L’idéal est de les mélanger dans une huile de massage ou à une crème de beauté. Pour les bains on peut les mélanger dans le creux de la main dans un peu de produit moussant. 
  Voie aérienne. Bénéficiant d'un haut pouvoir de diffusion atmosphérique (composés volatils), l'huile diffusée dans l'air est absorbée par les voies respiratoires. 
  Par inhalation directe : on ajoute quelques goutes d’huiles essentielles dans un bol d’eau très chaude mais pas bouillante et on respire les vapeurs, une serviette couvrant la tête au-dessus du bol.  
On peut aussi respirer directement les vapeurs d’huiles essentielles dont on a déposé quelques gouttes sur un mouchoir en papier. 
                                                       Les diffuseurs électriques à soufflerie permettent une
                                                       nébulisation des huiles (entre 35-60 °C) et une diffusion dans
                                                       un espace assez vaste. C'est la meilleure méthode pour un
                                                       usage thérapeutique par voie aérienne. 
                                                       La méthode passive (poterie poreuse) ne permet qu'une faible
                                                       évaporation, sans que les particules puissent agir sur la qualité
                                                       de l'air. 
                                                       La chaleur (sur une chandelle ou une lampe) diffuse le parfum,
                                                       mais risque de détruire les propriétés thérapeutiques des huiles
                                                       essentielles car la température peut devenir trop élevée
                                                       (100°C). 
                                                                  Les ventilateurs (dans les systèmes d'aération des maisons ou
                                                       des autos) sont efficaces, sauf s’ils sont munis d’un filtre qui
                                                       risque de retenir une partie des particules.


  En aromathérapie on exclut toujours des traitements à base d'huiles essentielles pour les très jeunes enfants (immaturité enzymatique du nourrisson), pour les femmes enceintes (surtout au cours des trois premiers mois lorsque les tissus sont en formation), pour les personnes allergiques (asthmatiques, ...) et pour les animaux comme les chiens et les chats (absence de certains systèmes enzymatiques de métabolisation). 
 
  Les accidents plus ou moins graves qui se sont multipliés ces dernières années avec la vulgarisation grandissante des huiles essentielles ont posé le problème de la formation du public qui peut se procurer ces substances en vente libre et directe. Si certaines huiles comme la lavande ou l’arbre à thé (Melaleuca alternifolia) présentent un seuil de toxicité relativement élevé, d'autres peuvent contenir des substances neurotoxiques ou abortives dès les premiers niveaux de surdosage. 
 
  Attention également à n'utiliser que des huiles essentielles 100% pures et naturelles, et de préférence BIO. Il existe de nombreux sites internet mais attention au prix! L’aromathérapie n'est pas bon marché.  
 
    Mes sites préférés
 
  Pour approfondir vos connaissances en aromathérapie
  http://www.utilisation-huiles-essentielles.org/ 
 
  Pour acheter des produits de qualité
 
  http://www.aroma-boutic.eu/ 
 
  http://www.pranarom.com 
 

 

Cliquez sur ce lien ci-dessous et profitez d'une magnifique explication concernant l'utilisation très variée des huiles essentielles
  


Laboratoire distillation de plantes
Laboratoire distillation de plantes
Diffuseur en verre
Diffuseur de parfum
Bain de pieds aux huiles essentielles
Articles associés à l'aromathérapie :