Trouver la santé et
le bien-être d'une
manière naturelle

   LE PARDON : CHEMIN DE GUERISON (9)

   Comme nous avons déjà vu précédemment, il n’y a pas d’attaque extérieure sans attaque intérieure. 

   D’une part, les hommes spirituellement élevés, qui ont nettoyé leur psychisme des énergies destructrices, semblent protégés par le rayonnement d’amour qu’ils dégagent. 

   D’autre part, les « victimes » se font traiter par les autres de la manière dont elles se traitent elles-mêmes inconsciemment et, dès qu’elles se libèrent des pressions internes, les pressions externes disparaissent instantanément. 



Août 29,2013
    LE PARDON : CHEMIN DE GUERISON (8)

   Après avoir reçu et apprécié le cadeau caché, la seule attitude cohérente consiste à exprimer notre reconnaissance à l’égard de celui que nous pouvons â présent voir comme un maitre car il nous a permis d’enrichir notre vie d’une manière ou d’une autre.

   Des lors, ce qui était au départ blessant devient providentiel, l’offense se mute en ressource, le plomb en or. 

   Nous sommes en présence d’un véritable processus alchimique apparenté par certains côtés au grand mythe initiatique de la mort/renaissance. Nous touchons ici au niveau ontologique qui transcende, sans le renier, le niveau psychologique caractérisant les sept premières étapes de notre démarche.



Août 21,2013

   LE PARDON : CHEMIN DE GUERISON (7)   

                                   ETAPE 8: REMERCIEMENT 

   « Perçois tes problèmes comme des opportunités » peut-on lire dans un très beau texte intitulé « Love project ». 

   En d’autres termes, toute situation humaine, toute expérience de vie, si négative, si douloureuse, si insupportable soit elle, peut toujours être transformée en une occasion de grandir, d’apprendre, d’évoluer, de devenir plus mûr, plus sage, plus humain. Toute crise, toute épreuve, même la plus extrême peut être utilisée comme un tremplin vers un plus être, vers une plus grande paix du cœur et de l’esprit.



Août 14,2013
 LE PARDON : CHEMIN DE GUERISON (6)

               ETAPE 7: ENTRER DANS LA COMPASSION

   Au cours de la quatrième étape, nous nous sommes efforcés de comprendre quelles étaient les vraies motivations de l’offensant (exercer l'empathie). Nous avons pu mettre en lumière ce qu’il avait trouvé de positif pour lui dans cet acte que nous avons vécu comme blessant, par exemple une réassurance, un sentiment de sécurité ou encore l’impression d’être valorisé. 

  Peu importe, toujours est-il que nous avons dû payer un certain prix pour que l’autre puisse bénéficier des bénéfices qu’il espérait.

   A partir du moment où nous arrivons à identifier le bien réel que l’autre a obtenu au travers de ce qu’il nous a fait et pour autant que les étapes précédentes aient été suffisamment accomplies, nous pouvons délibérément et volontairement décider de lui faire cadeau, de lui offrir ce qu’il nous a en quelque sorte extorqué sans notre accord.




Août 8,2013