Trouver la santé et
le bien-être d'une
manière naturelle

Juin 30,2013

         LE PARDON : CHEMIN DE GUERISON (2)

 2. ETABLIR LA PAIX

   Comment faire pour rétablir la paix en vous et éviter toute la négativité inhérente à la dynamique définie dans l'article précédent ?

  C’est ici que le processus de PAR­DON intervient en tant que moyen radical de guérison. On peut le définir comme une transformation libératrice qui s’opère à la fois sur le plan mental et sur le plan émotionnel, le premier conditionnant l’autre. En effet, dans la plupart des cas, c’est la signification que nous donnons à la situation vécue qui induit notre rancune et non l’inverse.

   LE PARDON : CHEMIN DE GUERISON (1)

 1. LE RESSENTIMENT

   Posons d’abord le contexte: vous avez vécu une expérience douloureuse, plus ou moins longue, plus eu moins intense, ponctuelle ou répétée et vous en attribuez la responsabilité à autrui, vous vous sentez blessé, victime de malveillance, offensé, vous perdez votre paix intérieure et vous entrez dans la colère, la rancune, voire la haine.



Juin 28,2013

LE MIASME ou L’ETAT MORBIDE CONSTITUTIONNEL (suite 6 et fin)

   La notion de miasme correspond à la notion d’état constitutionnel, autrement dit de « terrain », qui module le mode de réaction de l’être humain et intervient donc dans sa façon d’être malade.

   C’est la constatation d’une faille dans l’équilibre de la force vitale. Cette faille est toujours présente à l’état latent et se manifestera sous l’action de facteurs extérieurs agresseurs de nature psychique, physique, chimique, biologique ou traumatique. 


Juin 22,2013
Juin 09,2013

L’INDIVIDUALISATION DU MALADE = chaque malade est unique (suite 5)

   L’individualisation du malade est une étape fondamentale dans le travail de l’homéopathe. C’est la mise en évidence de la façon particulière à chaque malade de réagir aux agressions. 

   Chaque malade réagit suivant son terrain particulier, qu’il est seul à posséder. Cette particularité le définit par rapport aux autres et doit conduire au remède, à un remède qui lui est particulier.

Tapenade de grillons, mousse de chenilles…cela vous dit ?

 Bientôt des insectes dans nos assiettes !

   Et si les insectes pouvaient nous fournir les protéines dont nous avons besoin? L’idée peut paraitre saugrenue, c’est pourtant une réponse sérieuse à l’explosion démographique.

   En 2050, il y aura sur terre 9 milliards de bouches à nourrir. Soit 30% de plus qu’aujourd’hui.


Juin 03,2013