Trouver la santé et
le bien-être d'une
manière naturelle

 17-09-2013 

Les trois règles de l’alimentation anti- cholestérol

 

       1. Surveiller la qualité des graisses

 

  A. Les graisses mono et polyinsaturées abaissent le taux de cholestérol total et réduisent de façon importante le “mauvais” cholestérol. On les trouve dans les poissons gras (saumon, hareng...), les avocats, les confits de canard et d’oie. On en trouve aussi en grandes quantités dans les huiles de noix, de colza, d’olive, de tournesol..., ainsi que dans les fruits secs (noix, noisettes, amandes...).

   Conseils :

   Mangez du poisson aussi souvent que possible. Privilégiez la cuisine à l’huile.

   Choisissez des huiles de bonne qualité : extraites par première pression à froid, bio de préférence.

   Variez régulièrement les huiles de façon à avoir un apport régulier en mono et en polyinsaturées, chaque huile contenant les unes et les autres dans des proportions variables.

   Ces acides gras sont fragiles, évitez donc de les faire exagérément chauffer. Bannissez les fritures et préférez les cuissons douces (vapeur, étouffée...) arrosées d’un filet d’huile crue.

   Evitez les margarines, car les graisses végétales qu’elles contiennent subissent des transformations au cours de la fabrication et deviennent parfois néfastes.

  

  B. Les graisses saturées sont à fuir absolument. Ce sont elles qui favorisent la synthèse du mauvais cholestérol. Le problème vient du fait que ce sont surtout des graisses cachées : viandes grasses, pâtisseries, charcuteries...

   Conseil :

   Remplacez la viande par du poisson.

   Evitez gâteaux, pâtés et saucisson.

   Ne mangez pas de fromages gras.

   Remplacez le beurre par de l’huile, de préférence de première pression à froid.

 

  C. Ne soyez pas obnubilés par les aliments riches en cholestérol (œufs, abats...). Ils interviennent assez peu dans cette histoire.

Conseil :

Vous pouvez continuer à en manger mais en quantité raisonnable pas plus de deux ou trois fois par semaine.

 

       2. Privilégiez les piégeurs de cholestérol

 

   Veillez à consommer beaucoup d’aliments riches en fibres (céréales complètes, pommes...) car celles-ci capturent le cholestérol en excès au niveau intestinal et permettent son évacuation.

   Mangez régulièrement du soja. Il contient de la lécithine, qui est un émulsifiant naturel des corps gras dans le sang. Celle-ci empêche donc la formation de la plaque d’athérome en facilitant la circulation des corps gras dans le réseau sanguin.

   Assaisonnez régulièrement vos plats d’ail et d’oignon, tous deux riches en substances qui améliorent la fluidité du sang.

 










       3. Faites le plein d’antioxydants 


   Les radicaux libres contribuent largement à la formation rapide des plaques d’athérome à partir du cholestérol déposé dans les artères. Les antioxydants, en neutralisant les radicaux libres, diminuent donc les risques.

   Parmi les antioxydants naturels les plus puissants, citons les polyphénols. On les trouve surtout dans les pépins de raisin et... dans le vin rouge ! Deux ou trois verres de bon vin rouge par jour apportent de grandes quantités d’antioxydants.

   On en trouve aussi dans les tomates sous forme de lyco­pêne, et dans les fruits et légumes sous formes de vitamines (surtout A, C et E).