Trouver la santé et
le bien-être d'une
manière naturelle

LE CHROME

    Le Chrome est un métal que l’on considère, en biologie, comme un oligo-élément biorégulateur

    En effet, il existe dans les organismes vivants à l’état de trace et il se trouve comme constituant d’un complexe biochimique appelé FTG : facteur de tolérance au glucose. 

    Ce facteur stimule l’activité de l’insuline et permet à l’organisme de régulariser le taux de glycémie.

 

        Les principales fonctions du Chrome

  • il prévient les affections liées à un dérèglement du métabolisme des glucides (diabète, hypoglycémie).
  • il agit sur le métabolisme des lipides en réduisant la lipogenèse et assure ainsi un contrôle du poids corporel.
  • il abaisse le taux de LDL-Cholestérol (=mauvais cholestérol) dans le sang.

 

En stabilisant le taux de glucides dans le sang, le Chrome supprime l’envie de « grignoter » des sucreries entre les repas, permettant ainsi de maigrir et de retrouver son poids désiré.

En diminuant le taux en LDL-colestérol et en augmentant le taux en HDL-Cholestérol, le Chrome prévient les dépôts lipidiques obstruant et sclérosant les artères.


Remarque : le Cholestérol, produit naturel présent dans les aliments et principal produit du métabolisme des lipides, circule dans le sang lié à des lipoprotéines:

- soit à haute densité HDL (en anglais : high density lipoproteins), acides gras polyinsaturés d’origine végétale et favorables pour le système cardio-vasculaire (=bon cholestérol).

- soit à faible densité LDL (en anglais : low density lipoproteins), acides gras saturés d’origine animale et très défavorables pour le système cardio-vasculaire (=mauvais cholestérol).

 

        Les sources naturelles

    Les aliments suivants sont riches en Chrome   : la levure de bière, les céréales complètes, les viandes rouges et blanches et les fruits de mer; certains condiments : poivre noir, thym.

 













       Les carences

   La carence en Chrome peut être une carence d’apport (aliments raffinés, réchauffements des aliments) ou une carence d’absorption (surconsommation de sucre, diabète, insulinothérapie).

      Les symptômes de carence : 

  • Fatigue et instabilité d’humeur.
  • Augmentation du LDL (« mauvais » Cholestérol) et des triglycérides.
  • Apparition du diabète.
  • Crises d’hypoglycémie et gain de poids.


        Les excès

   Aucune toxicité n’est à redouter en utilisant le Chrome présent dans les compléments alimentaires. La littérature ne décrit aucun cas d’excès de Chrome.


       Les apports journaliers recommandés

    A.J.R. : 125 µg                   Min. : 18,75 µg                 Max. : 187,5 µg

    L’apport alimentaire en Chrome est dans beaucoup de pays en dessous des apports recommandés (50 µg/jour). Cette situation s’aggrave encore pour les personnes âgées chez lesquelles la biodisponibilité du Chrome est diminuée ou perturbée.

 

      Les associations conseillées

    Pour le diabète : en association avec du Magnésium, du Zinc et de la L-Carnitine.

    Pour le contrôle du poids : avec du Magnésium, de la Vitamine B1 et de la L-Carnitine.

    Pour la régulation du système endocrinien : avec du Cuivre et du Zinc.