Trouver la santé et
le bien-être d'une
manière naturelle

                   Comment bien vieillir ? (2)


                     2. Oxydation cellulaire, défendez-vous !

 

   Confinés longtemps aux cercles d’experts scientifiques, objets de recherche effrénée depuis une cinquantaine d’années, les antioxydants sont propulsés depuis peu sur le devant de la scène nutritionnelle.

   Sans eux, semble-t-il, point de santé ni de longévité! Alors info... ou intox?

   Les termes antioxydant et stress oxydant ou oxydatif sont aujourd’hui bien connus du grand public.

   Mais au fond, qu’est-ce que le stress oxydatif et qui sont ces mystérieux antioxydants?

 

                   Le stress oxydatif, qu’est-ce que c’est ?

 

      Le paradoxe de l’oxygène et les radicaux libres

   Dans les termes stress oxydatifs ou antioxydants se cache le mot oxygène.

   Ce gaz constituant environ 21 % de l’air que nous respirons sous forme de dioxygène O2 est indispensable à la vie des organismes supérieurs que nous sommes et à la production d’énergie au sein d’organites cellulaires appelés mitochondries.

   Dans chacune de nos cellules, des centaines de ces petites usines énergétiques sont le siège de phénomènes biochimiques complexes. Les carburants que nous fournit l’alimentation sous forme de sucres, graisses et protéines sont dégradés en présence de dioxygène pour fournir l’énergie nécessaire à la vie.














   Au cours de ces processus, des dérivés toxiques de l’oxygène, comprenant notamment des radicaux libres, sont formés. 

   En chimie, un radical libre est un composé (atome ou molécule) caractérisé par l’existence dans sa structure atomique, d’un électron en déséquilibre suite à la perte ou au gain d’un électron.

   Un tel composé sera extrêmement réactif et n’aura de cesse que de tenter de récupérer sa stabilité électronique en volant à d’autres atomes ou molécules l’électron qui lui manque, créant ainsi une réaction en chaine.

 

       Amis ou ennemis?

    Considérer les radicaux libres comme des ennemis à abattre ne correspond cependant pas à la réalité physiologique.

    Lorsqu’ils sont produits en quantité raisonnable, ils ont même de nombreux rôles physiologiques bénéfiques à remplir comme la dilatation des vaisseaux sanguins, la communication entre cellules, le bon fonctionnement du système immunitaire.

    D’une quantité raisonnable et utile de radicaux libres, il est pourtant facile de faire littéralement «exploser» la charge radicalaire : Le stress psychique et physique, l’inflammation chronique, une opération chirurgicale, la prise de médicaments et plus particulièrement de la pilule contraceptive, la pollution, l’exposition aux UV, les infections bactériennes ou virales chroniques, le tabagisme, la consommation d’alcool, une pratique sportive trop intense... sont autant de déclencheurs de la production de radicaux libres en grande quantité !

    Les radicaux libres en excès vont être source de ce que l’on va nommer stress oxydant.

    Synonyme d’une rupture d’équilibre résultant soit d’un déficit en antioxydants soit d’une surproduction de radicaux libres, ce stress oxydatif est susceptible de causer des dégâts énormes aux structures cellulaires.

    Les composants cellulaires ainsi attaqués dans leur intégrité chimique peuvent en perdre leur fonction.









 



         Des dégâts considérables

    Ce n’est pas très grave quand il s’agit de molécules d’utilités secondaires; cela l’est bien plus quand il s’agit des lipides des membranes cellulaires, ou encore des protéines ayant un rôle de structure fondamental ou une activité enzymatique importante..

    C’est alors la vie même de la cellule, du tissu qu’elle constitue et de l’organe qu’il construit qui est en jeu!

    Ceci se traduira cliniquement par des symptômes très variés allant de la nécrose tissulaire, aux troubles nerveux ou encore à la résistance insulinique faisant le lit du diabète, de l’obésité, des risques cardiovasculaires liés à l’athérosclérose.

   

                   Le matériel génétique (ADN) de chacune de nos cellules subit chaque jour 

                                             près de 10.000 attaques par les radicaux libres!

  

 Selon leur gravité, les dommages iront d’une simple altération des synthèses à la mort cellulaire, ou pire encore, au basculement de la cellule vers un mode de prolifération cancéreux!

    Quant aux sucres et aux protéines, leur attaque par les radicaux libres va faire le lit d’affections telles des dégénérescences nerveuses, cataracte et DMLA, diabète ou encore des troubles articulaires (goutte, arthrose…) et cutanés (rides, taches,...).


 30-09-2013