Trouver la santé et
le bien-être d'une
manière naturelle

 22-06-2013 

COMPRENDRE LA METHODE HOMEOPATHIQUE (suite 6 et fin)

LE MIASME ou L’ETAT MORBIDE CONSTITUTIONNEL

 

   La notion de miasme correspond à la notion d’état constitutionnel, autrement dit de « terrain », qui module le mode de réaction de l’être humain et intervient donc dans sa façon d’être malade.

   C’est la constatation d’une faille dans l’équilibre de la force vitale. Cette faille est toujours présente à l’état latent et se manifestera sous l’action de facteurs extérieurs agresseurs de nature psychique, physique, chimique, biologique ou traumatique. 










   Ces facteurs extérieurs sont des révélateurs d’une disposition morbide préexistant dans l’individu.

   Cette sensibilité aux agents extérieurs, cette disposition à tomber malade, différente d’un individu à l’autre, est la cause fondamentale des maladies chroniques. Il s’agit là d’un défaut intrinsèque de l’individu. Ce terrain, différent d’un patient à l’autre, explique pourquoi chacun fait sa maladie à sa façon, fait une maladie différente de celle de son voisin et qui nécessitera un traitement différent de celui de son voisin.

   La cause réelle de la maladie est donc interne au malade. A l’extérieur il n’existe que des facteurs déclenchants.

   Ce qui doit être guéri chez le malade c’est cette susceptibilité fondamentale, cette sensibilité aux facteurs agresseurs externes à lui-même.

 

EN CONCLUSION :

 

   La doctrine homéopathique forme un système cohérent, un tout, basé sur une série de notions fondamentales, de principes.

   Ce n’est qu’en manipulant la totalité de ces principes face à la totalité de son malade que l’on peut prétendre pratiquer l’homéopathie.

   Toute autre façon de procéder limite les possibilités de cette merveilleuse méthode thérapeutique, quand cela ne mène pas à des aggravations irréversibles ou à l’incurabilité.

Articles associés à l'homéopathie :