Trouver la santé et
le bien-être d'une
manière naturelle

                           4) La Loi de la Balance

                    “Plus grande et plus large la face, 

                        plus grand et plus large le dos”


   La compréhension de cette loi évite bien des surprises. Une des transpositions pratiques en est “au plus grand l’avantage, au plus grand le désavantage” et inversement. Si vous avez reçu une éducation facile et confortable, votre vie sera parsemée de difficultés insurmontables. Au contraire, si vous avez été élevés sévèrement et dans le dénuement, vous aurez la force pour faire face à n’importe quel obstacle. Observez la vie des grands hommes, vous verrez que leur enfance a souvent été très pénible. Charlie Chaplin est un très bon exemple, il a eu faim et froid, et dés son plus jeune âge il a dû se débrouiller pour subvenir â ses besoins, voyez ce qu’il est devenu !

 








   Pour revenir à l’alimentation, vous avez déjà tous constaté combien les aliments qui nous plaisent le plus nous rendaient malades. L’aliment, si on peut dire, qui flatte le plus nos papilles gustatives, c’est le sucre; or Dieu sait combien le sucre est responsable de tant de fléaux au niveau de l’individu, de la famille et même du monde entier. Tout aliment qui se mange sans difficultés, sans même devoir être mastiqué, comme le sucre, les fruits, les graisses, etc..., ne peut que produire en nous les pires difficultés dont la maladie est l’aboutissement.

 

   Si vous voulez être en bonne santé, nourrissez-vous d’aliments qui vous demandent le plus de travail, les céréales par exemple exigent pour être assimilées la participation de tout notre système digestif. La bardane, dont on consomme les racines qui sont très difficiles à extraire du sol, permet de guérir les paralysies. Par contre, les fruits qui vous tomberaient dans la bouche si vous étiez un peu patients, vous déminéralisent par leur trop grand déséquilibre en sels minéraux.

 

   Rester sur sa faim, c’est très difficile surtout si on a l’habitude de manger beaucoup, mais cela permet à l’organisme d’exploiter au maximum la nourriture que vous lui apportez et cela minimise les déchets, en permettant à nos organes d’élimination, les reins et les intestins, de maintenir leurs fonctions intactes.

   Si vous estimez que le plaisir de manger mérite tous ces désavantages, continuez, vous êtes libres; mais si vous estimez que la santé passe avant tout, vous devez accepter quelques difficultés, dont celle d’être sobres. Si vous êtes aventuriers et si vous voulez étudier la vie pour mieux comprendre les lois qui régissent notre univers, il vous faudra expérimenter toutes les situations. Mangez beaucoup et n’importe quoi, et vous comprendrez plus profondément la relation entre la nourriture et la maladie. En revanche, mangez peu en sélectionnant vos aliments et vous comprendrez plus profondément la relation entre la sobriété et la santé.

 

   La loi de l’avantage et du désavantage est malheureusement négligée à tous les niveaux de la vie actuelle et à mon avis, c’est ce qui fait que le monde va si mal. Tout le monde cherche le profit, l’argent, les possessions, la santé, le savoir, mais personne n’accepte les désagréments ni les moindres difficultés.

 

   Il est très grossier de croire qu’il suffit de consulter un médecin et de prendre une pilule pour être en bonne santé, ce serait trop facile. C’est pour cela que ceux qui ont une telle mentalité finissent toujours par tomber gravement malades; ils ont cherché la plus grande facilité et ils ont trouvé la plus grande difficulté.

 30-03-2013 
Macrobiotique loi de la balance
Articles associés :