Trouver la santé et
le bien-être d'une
manière naturelle

                                 
                                LA MACROBIOTIQUE
 

 
    « L'homme qui se porte bien toute sa vie se guérit à chaque instant de ses maladies, à la façon d'un acrobate sur une corde raide qui rétablit constamment l'équilibre entre son côté droit et son côté gauche – qui peut être assimilé aux deux aspects de Yin et de Yang.  
 
    Tous les êtres naissent avec le merveilleux pouvoir de conserver leur équilibre physiologique en toutes circonstances internes ou externes, mais la recherche du plaisir et du pouvoir, aveugle l'homme et le fait chuter.» 


                                                                                          Georges Ohsawa 
















  Le japonais Georges Ohsawa a écrit des milliers de pages et des centaines de livres en japonais et en français sur le thème de la macrobiotique, certains édités à plusieurs millions d'exemplaires, comme le "Zen macrobiotique". 
 
  Il s'agit d'un système philosophique qui cherche à traduire le « Principe Unique » oriental, nommé principe du Yin/Yang par les Chinois. Ce principe est celui de la complémentarité entre l'Yin et l'Yang : deux « forces », antagonistes mais inséparables, qui constituent la manifestation ou d'un Tout. 
 
  Le Principe Unique, appelé ainsi parce qu’il n’y en a qu’un, est un autre nom de Dieu, de l’Infini, la force de création manifestée. Or, dans notre univers, l’infini se manifeste par la Polarisation.  
  Le Yin c’est la dilatation, le Yang c’est la contraction
 
  Vous aurez remarqué que la nuit il fait plus froid. La nuit est donc yin et à l'inverse le jour est yang. Par conséquent la lune est yin et le soleil yang. 
  Lorsqu'on a froid, on se contracte, on se serre l'un contre l'autre, donc le froid yin provoque une contraction, un resserrement – un effet yang. 
  A l'inverse, lorsqu'il fait chaud, par exemple sur une plage, on se détend, on se laisse aller, on se dilate; donc comme nous pouvons le constater : la chaleur dilate, elle est expansive, dilatatrice - un effet yin. 
 
  Selon Ohsawa, ce principe se trouverait à l'origine de la science et de toutes les philosophies et religions d'Extrême-Orient, et son application permettrait de résoudre les problèmes concrets de l'existence. 
  Le trait d'union entre la philosophie et la pratique se ferait notamment par l’alimentation. Pour Ohsawa, si l'on se nourrit à partir de ce principe Yin/Yang l'organisme s'harmoniserait, rendant le jugement plus clair et capable de mieux percevoir les lois de la nature elles-mêmes. Pour notre santé, on classifie les aliments en yin et yang, les aliments qui dilatent sont yin (surtout le sucre, les fruits, les desserts, biscuits et autres pâtisseries mais aussi la pomme de terre, le café, les légumes crus…), d’autres sont yang (surtout les céréales complets comme le riz complet, la viande, les fromages, les œufs…). 
 
     Notre système nerveux est composé de 2 parties
  Orthosympathique dilatateur (Yin) et Parasympathique constricteur (Yang)
 
  L’ingestion d’aliments trop dilatateurs (Yin) ou simplement une trop grande consommation d’aliment fatigue et finalement neutralise le système parasympathique (constricteur =yang). Cela explique pourquoi nous sommes presque tous sous la domination de notre système dilatateur, avec pour conséquences physiques toutes sortes de maladies dont la plus grave est le cancer, maladie qui se manifeste par un comportement tout à fait dispersé et incohérent de certaines cellules. La dominance de notre système dilatateur se manifeste également dans le domaine psychique ce qui confirme notre état dispersé permanent. 

  Lorsque nous cessons d’absorber des aliments dilatateurs (Yin), notre système constricteur récupère et retrouve rapidement les facultés permettant de maintenir les cellules aux volumes normaux. A partir de ce moment-là, tous les éléments dilatateurs contenus dans nos cellules seront chassés par la constriction. 
   Pour être éliminées, toutes les toxines retournent dans le sang, qui est filtré par les reins. Ainsi, un simple changement dans le choix de nos aliments peut chasser n’importe quelle maladie. 
 
  Pour tous ceux que désirent approfondir le sujet de la Macrobiotique, je recommande l’excellent article chez  :
 

 

   Georges Ohsawa laissa beaucoup de disciples derrière lui : certains sont devenus des enseignants, comme Herman Aihara en Californie, Tomio Kikuchi au Brésil, Michio Kushi à Boston (Etats-Unis), René Lévy à Saint-Gaudens (France), Françoise Rivière à Paris ou Jacques Skalka en Belgique. J'ai connu Jacques Skalka (1941-2002) en 1982 au Centre Macrobiotique de Belgique. Jacques était un disciple de George Oshawa et c'est avec beaucoup de conviction et de passion qu'il partageait ses connaissances lors des stages et conférences qu'il organisait en France et en Belgique.
   Quelqu'un a-t-il connu Jacques? Je sais qu'il a formé plusieurs personnes qui continuent à propager la philosophie macrobiotique. Merci de me communiquer votre avis en cliquant sur :
   Votre message est privé et ne sera pas mis en ligne sans votre accord.


Ohsawa
Articles associés à la macrobiotique :