Trouver la santé et
le bien-être d'une
manière naturelle

   LES NANOPARTICULES NOUS ENTOURENT

   Vous pouvez penser que ce sujet relève de la science-fiction, et cela n'a rien à voir avec votre vie, mais il est très probable que vous interagissez avec la nanotechnologie quotidiennement, sans même vous en rendre compte.

   Un nanomètre est un millionième de millimètre, et des nanoparticules sont par définition des particules de moins de 100 nanomètres. A titre de comparaison, un globule rouge mesure 7000 nanomètre et une bactérie environ 1000 nanomètre. 











    La nanotechnologie est la fabrication de ces particules minuscules à des fins diverses, comme l'électronique, l'industrie chimique, la médecine, les additifs alimentaires, les cosmétiques, et en tant que tels, elles sont sur le marché déjà depuis un certain temps sans aucune exigence d'étiquetage et donc à notre insu

   Toute nanoparticule de taille inférieure à 50 nanomètres est si petite qu'elle n'obéit plus aux lois de la physique classique, mais plutôt, à celles de la physique quantique aux propriétés optiques, électriques ou magnétiques. De plus, lorsqu’une particule devient plus petite, elle acquière une aire de surface plus grande par rapport à sa masse, ce qui la rend moins stable et plus réactive avec son environnement. Avec cette réactivité accrue, il est possible qu'une substance inoffensive puisse devenir plus dangereuse pour notre santé.

   Les nanoparticules peuvent pénétrer dans l'organisme par inhalation, ingestion, absorption par la peau, et peut-être injection dans le cas des médicaments injectables. Il est évident que les produits inhalés entrent dans la circulation sanguine, et peuvent donc avoir un accès direct à toutes les parties du corps. Comme ces particules sont si petites, elles passent la barrière hémato-encéphalique et pénètrent dans le cerveau. C’est ainsi que des désodorisants et autres sprays peuvent être une source de nanoparticules que nous inhalons. 

   D’autres nanoparticules peuvent provenir d’additifs alimentaires, d’eau potable, de dentifrice avalé par accident, d’obturations dentaires qui sont fabriquées grâce à la nanotechnologie. Toutes ces nanoparticules sont absorbées dans l'intestin et pénètrent ensuite dans la lymphe et le sang, et donc dans l'ensemble du corps. Certaines particules très fines peuvent effectivement être absorbées directement par les organes eux-mêmes. Parce que la nanotechnologie est très utilisée dans les cosmétiques  - crèmes pour la peau, écrans solaires, déodorants, shampoings, produits pour bébé - une probabilité d’absorption à travers la peau devrait être étudiée bien plus à fond. 

   Actuellement certains chercheurs suggèrent que les nanoparticules absorbées par la peau pénètrent dans le sang et d'autres prétendent qu'il n'en est rien. J'espère que bientôt la recherche de preuve sera plus évidente, car ces nanoparticules peuvent potentiellement avoir un impact important pour les bébés et les petits enfants.

   Lisez donc la liste des ingrédients de vos produits solaires et recherchez-y du dioxyde de titane ou de l'oxyde de titane. Celui-ci est maintenant couramment utilisé sous forme de nanoparticule afin de mieux absorber les rayons ultraviolets. 

 

                                                                              Nanoparticule de dixyde de Titane 





   En médecine, les nanotechnologies sont en cours de développement pour créer des capteurs qui peuvent être intégrer dans le corps afin de surveiller la pression artérielle, la température, les taux de certains composés, etc. 

   Nous connaissons déjà très bien le fonctionnement des hormones, des peptides et des neurotransmetteurs par exemple, mais cette nanotechnologie sera un moyen pour les scientifiques et les médecins pour découvrir ce qui se passe au niveau microscopique..Cette aventure paraît passionnante. 

   Cependant je ne suis pas sûre de l'innocuité des nanotechnologies! Il me semble qu’une substance qui peut si facilement accéder à nos cellules, y compris dans notre tissu cérébral, possède un certain potentiel de faire des ravages, et il est même très probable que les effets seraient cumulatifs.

   Je préfère en tant que consommatrice de pouvoir choisir les produits qui n’incluent pas de nanoparticules, et tout comme dans le cas des aliments génétiquement modifiés, je souhaiterais plus d’exigences en matière d'étiquetage

Qu’en pensez-vous ?

 

 15-02-2013 
Articles associés : 
Laisser un commentaire : 
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
Prénom  * :
E-mail * :
Votre site/blog (URL) :
Votre commentaire :