Trouver la santé et
le bien-être d'une
manière naturelle

       
         
LES NUTRIMENTS ET LEURS PROPRIETES


             A. GENERALITES


  La principale source des éléments nutritionnels indispensables au bon fonctionnement de notre organisme est notre alimentation

   Mais, bien souvent, même lorsque celle-ci est équilibrée et variée, elle ne couvre pas tous les besoins de notre organisme en nutri-éléments. 

   En effet, les mauvaises habitudes alimentaires (fast-food, congélation, micro-ondes...), les modes de vie particuliers (stress, tabagisme, abus d'alcool, pilules contraceptives...), les altérations des denrées alimentaires (raffinage, pesticides, additifs....) et beaucoup d'autres facteurs (pollutions diverses...) causent des carences quotidiennes en vitamines, minéraux et oligo-éléments

   Ces carences sont les sources véritables de la majorité des pathologies.

   La définition légale d’un nutriment est « une substance nutritive dont l’organisme humain a besoin, qu’il ne peut pas synthétiser lui-même et dont une quantité suffisante doit lui être apportée par les aliments ».

 

  Ainsi naquit l’expression Apport Journalier Recommandé (AJR) : la quantité d’un nutriment qu’une personne adulte normalement constituée devrait consommer chaque jour. 

  La première élaboration de ces apports journaliers fut définie par l’Administration Américaine, durant la seconde guerre mondiale, relative aux rations minimales des soldats faméliques en activité.

 

L'Enquête menée au Val de Marne a révélé que certains déficits précarentiels atteignent des proportions surprenantes. 

Ces résultats concordent en grande partie avec ceux de l'Enquête réalisée à Heidelberg en Allemagne et de l'Enquête Nationale Britannique.

                  - 100 % des personnes concernées absorbent moins de Vitamine E que les Apports Journaliers Recommandés

                     - 80 % n'absorbent pas les A.J.R. en Zinc et Vitamine B6

                     - 60 % ont une alimentation déficitaire en Magnésium et Vitamine B1

 

   Ces carences ont développé l’intérêt d’une nouvelle discipline médicale : la médecine nutritionnelle.

  

 

       B. Les Apports Journaliers Recommandés (A.J.R.)

                        les dosages sont déterminés dans une Directive Européenne


   Pendant la grossesse, ces A.J.R. sont doublés pour le Fer, augmentés de 50% pour le Calcium et légèrement augmentés pour l'Iode, le Cuivre, le Manganèse, le Zinc et le Sélénium.
   Un déficit d’un de ces éléments entraîne une diminution du poids du nouveau-né et un accroissement du risque de complications lors de l'accouchement.
   Une supplémentation multiple est justifiée chez la femme enceinte, car ces déficits en minéraux sont classiquement associés à une carence en vitamines B1, B2, B6, B12, A, C et surtout en Vitamine B9 (Acide Folique). 
 
   Chez le sportif, les supplémentations en Fer, Zinc, Chrome et Cuivre doivent être relativement importantes en raison de leur élimination via la sueur et l'urine.  
 
   Chez la personne âgée, après 65 - 70 ans, les substances anti-radicalaires jouent un rôle primordial.
  Aux Etats-Unis, l'Alliance for Research on Aging a recommandé en 1994 une supplémentation systématique en Vitamine C, E et en beta-Carotène, à des doses largement supérieures aux Apports Journaliers Recommandés.
   Cette supplémentation ralentit les pathologies liées au vieillissement.
   Si le régime alimentaire est pauvre en viande et en poisson, un complément en Fer et en Zinc est recommandé, ainsi qu'un supplément en Cuivre, Chrome, Sélénium et Lithium, dont la résorption et l'utilisation diminuent avec l'âge.  
 
   Chez l'enfant, en dessous de 4 ans, une supplémentation est déconseillée, par prudence.
   De 4 à 10 ans, les doses doivent correspondre à 60% des A.J.R. adulte.
   Chez l’adolescent 80 % sont à considérer.  
 
   Il faut souligner qu’une récente étude effectuée aux Pays-Bas montre que même des personnes qui consomment du poisson trois fois par semaine, des céréales complètes, des fruits et des légumes tous les jours, n’atteignent par les apports recommandés


               C. RALENTIR LE VIEILLISSEMENT


    D’une manière générale, deux théories tentent d’expliquer actuellement le phénomène de vieillissement:  
 
- La théorie immunologique qui se fonde sur l’apparition d’anomalies du système immunitaire au cours du vieillissement par accumulation de modifications au niveau du code génétique (ADN) et ceci concerne essentiellement les lymphocytes T. 


- La théorie radicalaire qui postule que les effets nocifs des radicaux libres, issus de l’oxydation des métabolites de l’organisme (particulièrement la peroxydation des lipides et des acides gras polyinsaturés), conduiraient à une rupture d’équilibre entre les pro-oxydants et les anti-oxydants en faveur des pro-oxydants. 


   Beaucoup de chercheurs pensent actuellement qu’une baisse de l’immunité et que les dommages physiologiques provoqués par les radicaux libres sont complémentaires et agissent tous les deux dans le sens d’une altération des fonctions vitales pendant le vieillissement. 
 
    La différence entre le vieillissement normal et le vieillissement pathologique entraînant des affections dégénératives (cancers, troubles cardio-vasculaires, diabète, rhumatisme, arthrites, etc.) ne résiderait que dans la vitesse, le nombre ou la précocité d’apparition de ces lésions. 
 
    C’est au niveau alimentaire que l’on peut agir en augmentant les apports en anti-oxydants naturels que sont les vitamines E, C, A (beta-Carotène), et certains oligo-éléments (Sélénium, Chrome, Cuivre, Zinc). 
 
   On a pu vérifier les effets de la supplémentation en Sélénium (50 mg/jour) et en Vitamine E (400 mg / jour) versus placebo pendant un an auprès de sujets de 76 ans. Chez les personnes supplémentées, ils ont constaté une nette diminution des signes de dépression, d’anxiété, de fragilité émotionnelle et de fatigue
 
   En conclusion, la supplémentation en vitamines et minéraux anti-oxydants chez le sujet âgé améliore dès le sixième mois les capacités de défense contre le stress oxydatif

                                D. LES VITAMINES

   Généralités: vitamines liposolubles, hydrosolubles; AJR

1. Le beta -carotène, la pro-vitamine A


2. Les Vitamines du complexe B


1.     La Vitamine B1 : Thiamine


2.     La Vitamine B2 : Riboflavine


3.     La Vitamine B3 : Nicotinamide


4.     La Vitamine B5 : Acide Pantothénique


5.     La Vitamine B6 : Pyridoxine


6.     La Vitamine B8 : Biotine


7.     La Vitamine B9 : Acide Folique


8.     La Vitamine B12 : Cyanocobolamine


3. La Vitamine C : Acide L-ascorbique


    "Les Miracles de la vitamine C"


4. La Vitamine D : Cholecalciférol

     5. La Vitamine E : Alpha-Tocophérol


                                  E. LES MINERAUX

1.      LE CALCIUM

2.      LE FER

3.      LE MAGNESIUM

4.      LE POTASSIUM


                              F. LES OLIGOELEMENTS


                  1. LE CHROME
                  2. LE CUIVRE
                  3. LE MANGANESE
                  4. LE SELENIUM
                  5. LE ZINC
                  6. LE SOUFRE


                             G. LES PARAVITAMINES

1.      LA CHOLINE

2.      L’INOSITOL

3.      LE PABA acide-para-amino-benzoïque

4.      LA RUTINE


                             H. LES ACIDES AMINES


    1.   GENERALITE

    2.   LA TYROSINE 

    3.   LA PHENYLALANINE

    4.   LA CYSTEINE

    5.   LA GLUTAMINE ET L’ACIDE GLUTAMIQUE

    6.  LA METHIONINE

    7.  LE TRYPTOPHANE ET LE 5-HTP

    8.  LEUCINE , ISOLEUCINE, VALINE (BCAA=branched chain amino acids)

    9.  LA LYSINE

   10.  LA CARNITINE 

   11. LA TAURINE

   12. L'ARGININE


                                 I. LES HUILES

           1. Huile de Bourrache et Huile d'Onagre

           2. Huile de poisson (SAUMON)

           3. Huile de germe de blé

           4. Huile de lécithine et de carthame 

           5. Huile de squalène (foie de requin) 

              6. D'autres huiles oubliées
  
             

                        J. EXTRAITS DE PLANTES

   1. Le Tribulus terrestris

     2. Le Wild Yam et les Isoflavones de soja et la Cimicifuga racemosa

     3. Astaxanthine, caroténoïde et anti-oxydant remarquable

    4. Le Cordyceps, un champignon aux propriétés toniques


                    K. LES PRODUITS DE LA RUCHE

               1. Le Propolis

               2. Le Miel et la Gelée royale