Trouver la santé et
le bien-être d'une
manière naturelle

Le bien-être psychique dépend de la PAIX INTERIEURE

   De tous temps, quelques hommes désireux d’établir la paix sur terre, de faire cesser les guerres et les tueries qui périodiquement ravagent l’humanité, s’efforcèrent de leur mieux, de toute leur énergie, de faire régner une entente fraternelle parmi leurs semblables. Certains payèrent de leur vie la réalisation de cet idéal.

   Mais, il n’est pas téméraire d’affirmer que, jusqu’à présent, aucun d’entre eux n'a véritablement réussi. 

   La Paix est très certainement la chose au monde qui est la plus difficile à réaliser. C’est ainsi qu’il est tout à fait impossible, qu’il est illusoire et utopiste de vouloir établir la Paix par une contrainte extérieure, telle que la force des lois alliée à la force policière ou militaire. Il est impossible d’établir la Paix en élaborant des concepts intellectuels, en imposant des systèmes sociaux ou idéologiques. Toutes les grandes idéologies et philosophies ont échoué ; des religieux, au nom de l’amour, entreprirent des guerres de religion et des révolutionnaires, au nom de la fraternité humaine, massacrèrent femmes et enfants. 















   Trop souvent, les hommes se sont efforcés avant tout de faire triompher leurs conceptions de la paix plutôt que la Paix elle-même. Au fond, les hommes s’attachent à un système de paix. C’est ce système, ce fantôme de la Paix, qu’ils veulent voir triompher. Pour ce faire ils en arrivent à utiliser la force, l’oppression et la contrainte, quelles que soient leurs formes, depuis la violence et la brutalité jusqu’aux moyens de pression les plus subtils et insidieux.

   Quelle contradiction !

   La plupart des théoriciens de la paix, des soi-disant pacifistes, ne recherchent pas véritablement la Paix, ne se soucient pas de la combattre, de la vivre tout d’abord individuellement. Ils cherchent à établir une paix tout à fait artificielle, conceptuelle, dogmatique. Ils ignorent la Paix, mais veulent pourtant qu’elle règne dans le monde. Ce sont des aveugles qui veulent, par gloriole ou vanité, conduire des aveugles. Toute paix artificielle, si elle vient par hasard à être établie, entrave plus ou moins la liberté de chacun, elle n’est qu’une pseudo-paix qui opprime la vie, empêche, contrarie son épanouissement. 

   La Paix ne peut être imposée, il n’est pas de véritable Paix sans liberté.  

   La liberté c’est tout d’abord la liberté intérieure. Ce n’est qu’en se libérant de l’emprise de l’illusion, de ses jugements inférieurs, relatifs, que l’homme peut devenir réellement libre. Tant que l’homme confond l’Imaginaire et le Réel, prend le Réel pour l’Imaginaire et l’Imaginaire pour le Réel, il ne peut exister de véritable paix en son être, son monde intérieur n’est que chaos et confusion, il ignore la certitude absolue.

   Si chaque homme vit dans l’incertitude, en lutte avec les contradictions de son monde intérieur, l’humanité, dont chaque homme représente en quelque sorte une cellule, peut-elle réellement vivre en Paix ?

   Pour qu’un organisme soit en bonne santé, dans l’état de paix physiologique, il faut que toutes les cellules qui le composent soient saines, surtout les cellules nerveuses, cellules nobles qui en contrôlent tout le fonctionnement. Si les cellules nerveuses sont malades, les centres directeurs de l’organisme deviennent incapables de percevoir convenablement les messages venant du monde infini. Chaque cellule de l’organisme doit être nourrie par un sang vivifiant.

   Par analogie, il est nécessaire que le flot de l’économie apporte la vitalité à chaque homme, à chaque cellule de l’humanité. L’économie qui apporte à chacune les produits et les fruits de la civilisation technicienne, doit être réorganisée sur des bases justes. 

   Les cellules nerveuses doivent être saines pour pouvoir recevoir convenablement les messages du “mental cosmique” et par la suite diriger efficacement les autres cellules, c’est-à-dire en conformité avec l’Ordre de L’Univers.

   C’est à chacun de travailler à dévoiler son jugement, à développer sa conscience. Aujourd’hui, l’humanité n’a pas besoin d’une révolution extérieure plus ou moins violente, mais pour être sauvée de la destruction totale elle réclame la révolution intérieure de chacun d’entre nous en particulier.

 

            La véritable Paix mondiale commence nécessairement

                  par la réalisation de la Paix individuelle