Trouver la santé et
le bien-être d'une
manière naturelle

LE POTASSIUM

   Le Potassium est par ordre d’importance quantitative, le troisième minéral (après le Calcium et le Phosphore) de notre organisme. 

   Le corps d’un adulte de 70 kg en contient 170 grammes. 

   Il est principalement présent dans le liquide intracellulaire à raison de 90 % du Potassium total de notre corps.

 

             Les principales fonctions du Potassium

  • il est responsable avec le Sodium de tous les processus liés aux phénomènes de semi-perméabilité cellulaire. Ceci signifie qu’il est essentiel dans la régulation du potentiel électrique de la membrane cellulaire. On peut donc comprendre que toute carence ou subcarence potassique aura une répercussion sur les fonctionnements rénal et hépatique, car en effet le rein et le foie, en raison de leur rôle de filtre, sont le siège d’échanges permanents entre cellules et liquides intracellulaires.
  • il est l’activateur de nombreuses enzymes dont hexokinase, qui active la synthèse du tissu osseux.
  • il active les enzymes qui hydrolysent les glucides à partir du glycogène (effet spasmolytique).
  • il contribue, tout comme le Magnésium et le Phosphore, à la transmission de l’influx nerveux (transmission des informations électriques via les synapses).
  • il est présent (avec le Calcium et le Magnésium) dans les sels biliaires et active l’hydrolyse des lipides par la lipase et la bile.
  • il relâche les muscles lisses du réseau artériel, exerce une action vasodilatatrice directe et abaisse ainsi la tension artérielle.
  • il possède des propriétés spasmolytiques qui s’exercent principalement au niveau des cellules artériolaires et il contribue à éliminer les crampes musculaires des jambes.
  • il joue un rôle prépondérant dans le bon fonctionnement du coeur. 


Tout déficit en Magnésium se répercute aussi par une perte de Potassium.

Les besoins en Potassium sont augmentés en cas de stress et d’hypertension.

Un régime strict sans sel peut entraîner un déficit en Potassium; il en est de même lors d’abus de laxatifs.

La déperdition minérale par la sueur au cours d’efforts sportifs peut être telle que le bilan potassique et sodique devienne négatif, ce qui peut entraîner des crampes et un arrêt cardiaque.

 

              Les sources naturelles

      Les aliments les plus riches en Potassium sont : les légumes secs, les fruits secs, les amandes, noix et noisettes, les viandes et certains poissons des mers froides (saumon, hareng , maquereau etc. ) , le chocolat et le cacao, la banane et le pamplemousse.















 



            Les carences

     La carence en Potassium peut être une carence d’apport (régime sans sel) ou une carence d’absorption (insuffisance rénale, diarrhée chronique, corticothérapie prolongée, prise de certains diurétiques) ou une utilisation excessive (sportifs).

     Les symptômes de carence : 

  • Asthénie générale
  • Douleurs articulaires et œdèmes
  • Crampes musculaires nocturnes
  • Crampes cardiaques susceptibles de déclencher une fibrillation fatale du myocarde.


            Les excès

    L’excès de Potassium est très rare.

    Il ne survient que si les apports excessifs sont réalisés sous forme médicamenteuse chez les personnes qui présentent une insuffisance rénale ou surrénale.

     Les symptômes d’un excès en Potassium (du même type qu’une carence en Potassium) :

  • troubles cardiaques
  • troubles musculaires

 

            Les apports journaliers recommandés

 

                 A.J.R. : 4 g                    Min. : 0,6 g                Max. : 6 g

 





















            Les associations conseillées

    Principalement avec le Magnésium car les deux minéraux présentent les mêmes types de métabolismes. 

    Tout déficit en Potassium se répercute par un déficit en Magnésium et réciproquement.

 

.