Trouver la santé et
le bien-être d'une
manière naturelle

 22-03-2014 

Des remèdes venus du fond des océans

  Alors que les chercheurs ont déjà copieusement entamé le patrimoine botanique terrestre à des fins pharmacologiques, les océans qui, pourtant, constituent une pharmacie d'une ampleur plus phénoménale encore, commencent seulement à faire l'objet de recherches dans le domaine de la sante.

    Qui ne connaît pas les Omega 3, véritable phénomène de mode, pleinement mérité d'ailleurs !

    Mais sans doute n'avons-nous que quelques années encore à patienter, avant que l'on extraie de la mer tous les aliments, compléments nutritionnels, cosmétiques et médicaments.

   Aujourd'hui déjà un nombre croissant de scientifiques semble avoir jugé opportun de s'atteler a cette tache, monumentale, certes, mais très prometteuse.

   Actuellement, après des produits traditionnels comme l'eau de mer en ampoules, les laitances de poissons1 ou les fameux Oméga 3, quelques premiers véritables médicaments marins commencent à être commercialisés. 

   Par exemple à base d'algues marines, comme le Coalgan contre les saignements de nez, d'autres à base d'éponge de mer comme l'Acyclomire contre l’herpès, d'autres encore à base de fucanes extraites du fucus contre les tumeurs ou les accidents vasculaires.

   De la même manière que pour les produits issus de la botanique terrestre, il faudra de toute évidence faire le tri entre les médicaments de la mer naturels ... et les autres ; mais on peut, d'ores et déjà, dresser un état des lieux de ce qui constitue sans doute la meilleure supplémentation actuelle et à venir.

 

  LES CLASSIQUES

1.       Les Omega 3

   A tout Seigneur tout honneur, les Omega 3, que l'on trouve dans des poissons gras comme le hareng, la sardine, le saumon ou le foie de morue, mais surtout dans les compléments nutritionnels, régulent le cholestérol, entrent dans la constitution des cellules et participent de cette manière à leur croissance. 

   Ils permettent également la fabrication de prostaglandines et participent ainsi à la défense immunitaire

   De plus, ils assurent une protection cardiovasculaire essentielle etc.

 

2.       Le Garum

   Le Garum Armoricum mérite d'être mieux connu du public. 

   Issu, pour sa part, de poissons des grands fonds, ce complément nutritionnel d'exception est tout d'abord riche en Omega 3, mais aussi en phospholipides, antioxydants et précurseurs de neurotransmetteurs comme les enképhalines, les endorphines et l'acide gamma amino­butyrique (GABA). 

  Il aide donc l'organisme à vaincre le stress et la fatigue, physique mais surtout intellectuelle, et à améliorer l'appétit et le sommeil.

 

3.       Le Krill

   Le Krill, petit crustacé marin, par son action sur les membranes des cellules, est un complément nutritionnel multifonctionnel. Grâce à ses enzymes digestives vivantes, il facilite la digestion. Mais sa richesse en Omega 3 en fait également un ami du cerveau.















  Combinés à l'action des antioxydants, ces acides gras maintiennent en effet l'intégrité structurale des membranes des cellules, et facilitent ainsi l'absorption des vitamines.

   Ces ingrédients sont également utilisés par les cellules de l'œil, par les glandes surrénales et sexuelles ainsi que par celles du système immunitaire

  Le krill soulage donc les troubles inflammatoires et lubrifie les articulations, améliore le système cardio-vasculaire et normalise les taux de cholestérol et de triglycérides.

 

4.       Le Lyprinol

  Autre belle source d'Omega 3, la moule Perna canaliculus est un des meilleurs compléments nutritionnels de la prévention des pathologies rhumatismales, d'autant qu'elle contient également des glycosaminoglycanes qui favorisent la formation de la synovie laquelle lubrifie les articulations.

 

5.       Les Alkylglycérols

   Les Alkylglycérols, eux aussi, comptent parmi les grands classiques de la mer. 

  Tirés de l'huile de foie de requin, ils renforcent l’immunité et revitalisent l'organisme en cas de maladies infectieuses, de fatigue physique, sportive ou sexuelle. 

   Ils s'avèrent encore précieux en cas d’anémie, d'amaigrissement ou d'hypotension.

 

6.       Le plasma de Quinton

  Le plasma de Quinton, à base d'eau de mer, est un antifatigue et un régénérateur du terrain qui rétablit l’équilibre vital en stimulant l'activité des cellules.

  On en fera des cures de une à trois semaines, à raison de deux à six ampoules par jour, en prenant soin de conserver le liquide quelques instants dans la bouche pour une meilleure assimilation perlinguale.

 

  LES NOUVEAUTES

 

   DES NUTRIMENTS CONTRE L 'ARTHRITE

   Dans la lutte contre l'arthritisme, les nutriments de la mer occupent indéniablement une place privilégiée puisqu'ils offrent non seulement des Omega 3, du Krill, de la moule perna canaliculus, mais aussi de la glucosamine marine et... du concombre de mer.

 

1.       Le concombre de mer

   Cet oursin, peu connu dans nos régions, est pourtant employé depuis cinq mille ans par les médecins chinois pour calmer les douleurs de leurs patients rhumatisants. 

   Plus récemment, un médecin australien a étudié cet étonnant remède et a constaté que son emploi entraînait une diminution des raideurs articulaires matinales et une amélioration de la formule sanguine des malades ; étude qui fut confirmée par un autre médecin américain qui traita avec succès, grâce à cet oursin, l'arthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante et I'ostéoarthrite.

   Dans tous les cas, outre la douleur, l'inflammation et le gonflement des tissus disparurent.

 

2.       La glucosamine et la chondroïtine

  Autres grands antiarthritiques issus de la mer, la glucosamine et la chondroltine sont toujours prescrites en association, dans le cadre des cures et traitements visant à reconstituer le cartilage.

  La glucosamine, extraite de la carapace des crustacés marins, soulage la douleur articulaire, freine la dégénérescence et l'inflammation, favorise la régénération des articulations et les protège contre les radicaux libres.

   Quant à la chondroïtine sulfate, extraite des cartilages de poissons sauvages, tels que le requin et la raie, elle permet de mieux irriguer le cartilage et d'inhiber l'action des enzymes qui le détruisent.

 

   DES NUTRIMENTS CONTRE ASTHME ET OSTEOPOROSE

 

1.       Huile de chimère contre l'asthme

   D’ores et déjà il semblerait que plus les doses consommées en Omega 3 augmentent, plus l'asthme diminue.

   II en va d'ailleurs de même avec les Alkylglycérols, notamment ceux connus dans l’huile de foie de chimère, un petit requin dont le foie en contient plus de 50%.
















   Puissant stimulant immunitaire, l'huile de foie de chimère, à la dose d'un gramme et demi par jour, aidera donc à prévenir ou à traiter l’asthme.

 

2.       Calcium marin contre l’ostéoporose

  On s'en doute, l'ostéoporose, ainsi que tous les problèmes de déminéralisation et de rachitisme infantile trouveront aussi, dans la richesse minérale de la mer, et notamment dans le calcium et le magnésium marin, des remèdes de haute qualité.

   De nombreux poissons, comme les sardines, les maquereaux, ou encore les algues, apportent, eux aussi, des quantités non négligeables d'un calcium très assimilable ... infiniment plus assimilable, en tout cas, que le lait et les produits laitiers.












  Le calcium extrait du Corail, à haute biodisponibilité, présente la propriété particulière de désacidifier l’organisme. Or, c’est l’excès d’acidité sanguin (acidose) qui est responsable de la décalcification. Un apport régulier en calcium de corail rectifie cette acidité et de plus apporte suffisamment de calcium pour combattre l’ostéoporose ou le rachitisme.

 

3.       Magnésium marin contre la fatigue

  Quant au magnésium marin, il présente l'avantage d'être un minéral 100% naturel, assimilable et biodisponible

   La Dolomite, issue de sédiments marins et composé d'un rapport idéal de 20% de calcium et de 11 % de magnésium est indiquée en cas de fatigue surtout si celle-ci est liée à un déficit magnésique ou calcique. 

    Enfin, il existe aussi un magnésium marin conditionné en mélange avec des extraits de laitances riches en ADN, qui conviendra plus particulièrement à la fatigue intellectuelle ou à une fatigue physique due au stress.

 

Quelques exemples et indications:

- Algues laminaires : reminéralisassions, surcharge pondérale.

- Laitances de poissons1 : mémoire, activité intellectuelle.

- Calcium marin : recalcification, ostéoporose.

- Calcium de corail : désacidification, recalcification, ostéoporose, rachitisme.

- Magnésium marin: surmenage, spasmophilie, tétanie, insomnie, hyperactivité.

- Chondroïtine : arthrite, arthrose.

- Glucosamine : arthrite, arthrose.

Omega 3 : circulation sanguine, tension artérielle, taux de cholestérol en excès, dermatoses, dépression, cerveau, rétine.

- Oméga 3 riche en DHA : mémoire, concentration, Vue : dégénérescence maculaire, grossesse, anti-âge.

- Huile de foie de chimère : stimulant immunitaire.

- Huile de foie de requin : fortifiant, revitalisant, cicatrisant, taux de cholestérol en excès.

- Huile de foie de morue : croissance, contient les vitamines A et D.

- Lithothamne (algue rouge) : maux d'estomac, brûlures gastriques, tendinites, crampes, déminéralisation.

- Eau de mer isotonique : réhydratant, oxygénation cellulaire, reminéralisassions.

- Fucus vesiculososus : surcharge pondérale.

- Sels et boues de la mer morte : dermatoses.

 

Note1 :

Laitance de poisson : La  laitance  est le sperme sécrété par les glandes génitales des poissons mâles durant la fraie, recouvrant les œufs d'une sorte de poche blanche et molle (évoquant le lait, d'où le nom de laitance) pour ainsi les fertiliser. La laitance est un concentré d'acides aminés, de phosphore et de vitamines du groupe B.