Trouver la santé et
le bien-être d'une
manière naturelle

LA VITAMINE B5 : ACIDE PANTOTHENIQUE

   La Vitamine B5 est synthétisée dans l’organisme par l’intermédiaire des bactéries intestinales et à partir du Calcium D-Pantothénate. 

   Elle se révèle très sensible à la cuisson et aux traitements industriels des aliments.

 

          Les principales fonctions de la Vitamine B5:

  • elle se transforme dans les globules rouges en coenzyme A, catalyseur indispensable pour le bon fonctionnement du cycle de Krebs, producteur d’énergie au niveau des mitochondries.
  • elle joue un rôle essentiel dans le métabolisme biochimique : transformation des lipides et des glucides en énergie.
  • elle intervient comme facteur de croissance chez les enfants.
  • elle permet de lutter contre la fatigue et le stress, car elle stimule au niveau des surrénales la sécrétion des hormones corticosurrénales anti-stress (glucocorticoïdes). Ces hormones possèdent en plus des propriétés anti-inflammatoires.
  • elle développe l’ensemble du système immunitaire en participant à la synthèse des anticorps.
  • elle est indispensable dans les maladies de peau (mycoses, herpès) et favorise la cicatrisation (avec la VitamineA).
  • elle prévient la chute des cheveux, en association avec la Biotine.
  • elle a des propriétés anti-vieillissement (à très fortes doses).

 

La Vitamine B5 est détruite par l’alcool, la caféine, la pilule contraceptive, les somnifères et les sulfamides. 

Un supplément en Vitamine B5 est indiqué pour tous les problèmes de peau, mais sa grande indication est la chute des cheveux, en association avec la Biotine.

La Vitamine B5 agit aussi bien dans les cas d’alopécie féminine avec dépigmentation des poils résiduels, que dans la pelade des enfants où le résultat est remarquable.

Chez les hommes âgés, un apport en Vitamine B5 permet d’arrêter la chute des cheveux et de retarder l’échéance de la calvitie.

 

          Les sources naturelles











   La Vitamine B5 est présente dans de nombreux ali ments, mais particulièrement par ordre décroissant dans : chou, huîtres, miel, lait , œufs, soja, tomate, tournesol, viande de bœuf et de volailles, céréales et céréales germées, épinard, gelée royale, foie, cœur , rognons, levure de bière etc.


          Les carences

   La carence en Vitamines B5 peut être une carence d’apport (dénutrition importante, nutrition parentérale exclusive non supplémentée en Vitamine B5) ou une carence d’absorption (l’abus d’alcool diminue la résorption des vitamines du complexe B).

Les symptômes de carence : 

  • Fatigue
  • Troubles digestifs (nausées, vomissements, douleur abdominale, diarrhée)
  • Troubles cutanés (ongles et plaies qui cicatrisent mal, alopécie)
  • Troubles neurologiques (céphalées, sensation de brûlure aux pieds et aux mains, crampes musculaires)

 

          Les excès

    La Vitamine B5 est non toxique.

    A dose massive, elle peut toutefois causer une diarrhée.

 

          Les apports journaliers recommandés (AJR):

   Chez l’adulte:

   A.J.R.: 6,0 mg            Min.: 0,9 mg              Max.: 18,0 mg

   Des doses plus importantes, de l’ordre de 10 à 100 mg, peuvent être prises sans danger, en cas de carences importantes.

 

               Les associations conseillées

   D’une manière générale, avec les vitamines B6, B8 (Biotine), B9 (Acide Folique) et Vitamine A.

   Chez l’homme, dans le traitement oral de l’alopécie, la Vitamine B5 est associée à la Biotine : 100 à 200 mg de Vitamine B5 + 25 mg de Biotine / par jour pendant 2 à 3 mois, ce qui correspond à 5 à 10 fois les apports journaliers recommandés.