Trouver la santé et
le bien-être d'une
manière naturelle

LA VITAMINE C : ACIDE L-ASCORBIQUE

    La Vitamine C est une vitamine hydrosoluble

    Ainsi une bonne partie de cette précieuse vitamine reste dans le liquide de cuisson qui est en général jeté!

    La Vitamine C n’est pas stockée dans l’organisme, sa fragilité est grande, les apports doivent être journaliers et suffisants.

 

       Les principales fonctions de la Vitamine C

  • elle permet de lutter contre le dépôt lipidique dans les artères, car elle empêche l’oxydation du cholestérol ; seul le cholestérol oxydé peut boucher les artères.
  • elle améliore la résistance aux infections, en activant les réactions immunitaires (au niveau des lymphocytes et des polynucléaires neutrophiles).
  • elle active la synthèse du collagène des tissus lésés et aide ainsi à la cicatrisation des blessures de même qu’une bonne régénération des tissus (lutte contre les effets de vieillissement au niveau cutané : ridules, rides, affaissement de la peau etc.).
  • elle exerce une action anti-oxydante en absorbant les radicaux libres, issus de l’oxydation des métabolites de l’organisme et responsables des phénomènes de vieillissement précoce entraînant des affections dégénératives (cancers, troubles cardio-vasculaires, diabète, art h rite…).
  • elle est souvent conseillée en association avec d’autres antioxydants tels que la Vitamine E et le Sélénium dans la prévention et la lutte contre le vieillissement.
  • elle intervient dans la synthèse des hormones stéroïdiennes des surrénales et des cathécholamines.
  • elle diminue la sensibilité à l’histamine, responsable des phénomènes allergiques avec formation d’œdèmes.
  • elle possède une action de prévention et de soin anticancéreuse. Cette action, par prise de doses très importantes de Vitamine C (10 g et plus), a fait l’objet des travaux du prix Nobel Linus Pauling.
  • elle participe, conjointement aux Vitamines B2 et E, à l’activité de la glutathion-réductase, qui assure le métabolisme des globules rouges.


La Vitamine C est facilement détruite par la cuisson et par le tabac (une cigarette détruit environ 25 mg de Vitamine C) et par certains médicaments (aspirine, cortisone).

Les besoins en Vitamine C sont accrus :

-          chez les fumeurs

-          en cas de stress et de surmenage physique

-          pendant la grossesse et l’allaitement

-          chez les personnes âgées sédentaires

-          chez les femmes sous pilule contraceptive

-          chez les personnes sous médication (aspirine,cortisone)

 

   Les sources naturelles

     On trouve la Vitamine C principalement dans les fruits frais et notamment les agrumes (citrons, oranges, pamplemousses), les groseilles, les fruits exotiques (acerola, kiwi), et aussi dans le cynorrhodon. 

     La teneur en Vitamine C est très élevée dans le persil et les légumes frais comme le chou-fleur, le chou de Bruxelles, le brocoli, le poivron et la pomme de terre.

          














       Les carences

    La carence en Vitamine C peut être une carence d’apport (alimentation composée exclusivement de conserves, nourrissons nourris avec des laits bouillis et des farineux sans apport vitaminique complémentaire) ou une carence d’absorption (destruction de la Vitamine C dans l’intestin) ou une utilisation excessive (grossesse, allaitement, infections).

    Les symptômes de carence:

    Le Scorbut est la maladie typique de la carence en Vitamine C. Heureusement, dans nos régions il ne se rencontre pratiquement plus. 

     En revanche, de récentes études tendent à prouver qu’un bon nombre de maladies nocosomiales (infections dues à l’hospitalisation) seraient combattues efficacement par des apports de Vitamine C en milieu hospitalier.

    Un manque relatif de cette vitamine peut se traduire par :

  • Fatigue, amaigrissement, malaise, maux de tête, douleurs osseuses.
  • Moindre résistance aux infections diverses.
  • Gonflement des membres inférieurs.
  • Saignement des gencives et du nez.

     Les scientifiques s’interrogent aujourd’hui sur les éventuelles relations entre un déficit en Vitamine C et diverses maladies (cancers, maladies cardio-vasculaires).


        Les excès

   La Vitamine C n’est pas toxique et peut être absorbée en grande quantité sans danger, les excès étant rapidement éliminés dans les urines. 


         Les apports journaliers recommandés

      A.J.R. : 60 mg Min. : 9 mg Max. : 180 mg

    Pour certains spécialistes, ces doses sont nettement insuffisantes. 

    Sous des conditions de stress ou lors de thérapies (p.ex. la Cataracte), ceux-ci prescrivent de 500 mg, 1.000 mg à 2.000 mg par jour.

    Voir l'article très intéressant : "Les Miracles de la vitamine C"


         Les associations conseillées

     Les Vitamines A et D, les vitamines du complexe B ainsi que du Magnésium pour l’action anti-stress, la Vitamine E et le Sélénium pour l’action anti-vieilissement.